A C C U E I L
 
 

 
 
"Pour le rottweiler comme pour certaines autres races de travail, il semblerait que cela serait plutôt au niveau du maître que devrait se faire la sélection." L.Mordasini.
A l'époque où les chiens dits " dangereux " font la une des médias, il semble capital de faire le point sur ces races dites " difficiles " dont peut faire partie le rottweiler.
Il est inutile de fuir l'évidence : les accidents sont de plus en plus nombreux depuis quelques années et les morsures les plus graves concernent les chiens utilisés pour la garde ou la défense.
Les médias sont tellement demandeurs de ce genre de nouvelles qu'il est difficile de passer à coté. La question n'est pas de savoir quelle race de chien a mordu qui.


  Faut-il accuser la race elle-même ou l'utilisation qui en est faite par certains maîtres ?

"On peut rendre agressif n'importe quel individu dominant dans une race réputée gentille comme par exemple le Labrador. La douleur provoquée par un collier à pointes utilisé pour une éducation outrancière provoquera une réaction agressive chez le chien. La morsure deviendra alors son seul mode de communication." estime la comportementaliste Françoise Gaudron.

Si l'éducation est bâclée, ce sera d'autant plus difficile à rattraper que le caractère est dur et le gabarit imposant.

Parallèlement aux élevages sérieux qui cherchent à favoriser la sociabilité et l'attitude naturellement défensive chez le rottweiler, on a pu constater l'éclosion d'une sélection fondée essentiellement sur l'agressivité et le caractère impétueux. Cette tendance, fort heureusement, tend à se marginaliser au sein de la cynophilie officielle française (éleveur avec affixe). Le rottweiler n'est pas un animal dangereux, mais l'association " rottweiler - maître inconscient " est dangereuse.

Tous les chiens sont, par nature, bons. Seul l'homme - volontairement ou non - peut créer un chien " méchant ".
Contrairement à l'homme qui possède des valeurs morales, aucun chien ne peut être " méchant " car l'animal n'obéit pas à des lois éthiques (absence de sens moral).
Le chien n'a que deux modèles de comportement :
Celui qui lui est imposé par sa nature propre (l'instinct) ;
L'autre qui lui est imposé par l'homme (l'éducation qu'il reçoit).
Prenez un chien qui a tendance à mordre les personnes. Selon vous, d'où lui vient ce " mauvais caractère " ? Certainement pas son instinct !
www.lerottweiler.net et tous les éleveurs affiliés à ce site désirent participer à la prévention des troubles du comportement du chien en prenant part à l'information du maître qui souhaiterait acquérir cette race de chien.
Copyright © 2002 - 2006 www.lerottweiler.net, Tous droits réservés.