lerottweiler.net
Animaux info

comment expliquer tant de présences au large des côtes bretonnes

Rate this post



Une baleine à bosse à l’entrée du port de Paimpol, un dauphin à Dinard, les observations de cétacés se font plus régulières en Bretagne. La rencontre avec les mammifères marins offre toujours un sentiment de bonheur. Mais pourquoi pouvons nous les observer en cette période. Réponses.

Port de Dinard, 8 h 30 du matin mardi, Sylvain Delourme prend son café vu mer depuis son balcon. Un journée de vacances ensoleillée en Bretagne, rien de plus commun.

Mais voilà que la routine de ce lundi matin va se transformer. Un dauphin fait son apparition sous ses fenêtres. Quelques ronds dans l’eau, et le voici disparu. 

Heureusement, notre vacancier amoureux de nature a pu enregistrer la séquence suivante. 

Cette apparition d’un dauphin n’est pas sans rappeler les images exceptionnelles d’une baleine à bosse, fin juin, au large du port de Paimpol. 

La baleine avait été plus généreuse. Son apparition de près d’une heure avait offert un moment exceptionnel aux familles Pasquet et Ducoin. Leur partie de pêche restera un souvenir inoubliable. 

Pour le plaisir des yeux, voici les images.

 


Pourquoi ces observations ? Les réponses d’un spécialiste

Le spécialiste se cache dans le Finistère, à Océaonopolis. Sami Hassani est le directeur de l’association de conservation des mamifères et oiseaux marins. Pour lui, ces observations ne devraient pas être si exceptionnelles.
 

Depuis le moratoire sur le chasse à la baleine, les effectifs augmentent. Les baleines à bosse de la zone antillaise ou d’Afrique de l’Ouest, proche du Cap Vert, migrent vers des zones polaires plus riche en alimentation. Elles remontent vers nos côtes et sont de plus en plus nombreuses. Nous avons de plus en plus de chances d’en croiser. Mais en Bretagne nous n’en voyons que très peu. Cela va augmenter.  

Sami Hassini

Chaque année, Sami Hassini le répète à ses étudiants. Les observations de baleines à bosse vont se faire plus nombreuses au large des côtes françaises. Depuis plusieurs années déjà la population de baleines dans le Golfe de Gascogne s’accroît.

Voici pour les baleines, mais qu’en est-il pour les dauphins ? Quoi répondre à Sylvain qui s’interroge sur le dauphin observé à Dinard ?

Voir un dauphin en Bretagne peut paraître surprenant, mais plusieurs groupes de dauphins peuplent la région. Plusieurs groupes d’individus sont recensés dans la baie du Mont Saint Michel. Ces dauphins font partie de l’espèce des “grands dauphins”.  

 

Notre dauphin de Dinard est peut être un individu sorti d’un groupe de la baie du Mont Saint-Michel, pour une incursion rapide avant de retrouver sa communauté. Une autre hypothèse, celle d’un dauphin venu du large. Cette espèce de dauphin pélagique est d’une taille plus petite que ceux de la baie du Mont. Ces dauphins communs qui sont au large, en manche, peuvent également faire des apparitions sur nos côtes. 

 

 

Où sont passés les cétacés ?

Pour ceux qui veulent espérer croiser un dauphin sur la Côte d’Emeuraude, voici la localisation du dauphin de Dinard. 
Pour ceux qui préférent les baleines, voici le spot qui a eu le plaisir de voir passer le mammifaire marin.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Autres articles à lire

journée de mobilisation pour les pro et les anti-ours à Toulouse et en Ariège

bip

La chasse à la glu dans le collimateur des écologistes, d’une ministre et surtout… de l’Europe

bip

Lamotte-Beuvron veut se remettre en selle

bip

des éleveurs s’unissent pour faire face aux attaques de loups dans la vallée de Chamonix

bip

Dans le silence du confinement, des chercheurs ont capté les “conversations” des animaux qui peuplent la Méditerranée

bip

Une pétition circule pour demander la fermeture d’un élevage de visons en Haute-Saône

bip