lerottweiler.net
Animaux info

Europa Park, Nigloland et Sainte-Croix, trois parcs d’attractions, 3 raisons de regarder “Enquêtes de région”

Rate this post


Pour les parcs d’attractions aussi, cette année 2020 aura été exceptionnelle. Comment les animaux du parc de Sainte-Croix ont passé le confinement ? Comment les parcs d’attractions surmontent la crise sanitaire ? En replay, “Enquêtes de région” vous répond.

Si les parcs d’attractions et les parcs animaliers sont restés fermés au public pendant tout le confinement, la vie n’en a pas moins continué de suivre son cours. Comment le parc animalier de Sainte-Croix a traversé cette période de tranquillité ? Comment le parc de Nigloland s’est adapté aux nouvelles conditions sanitaires et comment Europa Park a réussi à maintenir ses objectifs de reconstruction de son attraction incendiée ? Voici trois bonnes raisons de regarder Enquêtes de région – Des parcs si attractifs.

1. Pour profiter autrement d’un parc animalier 

Il n’y avait guère que les soigneurs qui ont eu accès aux animaux pendant tout le confinement. Il fallait bien continuer à nourrir, soigner les bêtes et entretenir leurs espaces. La période a vu un nombre exceptionnel de naissances se produire, peut-être une cause directe de l’absence de stress lié aux visiteurs. Pour ne pas couper le lien avec ces derniers, le parc a décidé de partager sa vie au quotidien sur les réseaux sociaux.

Ça a été un formidable succès. C’était la première fois qu’on avait le temps de parler de la vie du parc, d’écologie, des équipes…” se réjouit Clément Leroux, directeur de la communication du parc. Preuve en est ce million de visiteurs venus en une seule semaine s’émouvoir devant Dakota et Carolina, les deux oursonnes nées dans le parc à cette période.

Dakota ou Carolina, l'une des oursonnes du parc animalier.

Dakota ou Carolina, l’une des oursonnes du parc animalier.

© Olivier Bouillon / FTV

Et, lors de la réouverture du parc au public, il a fallu trouver d’autres modes d’animation, avec moins de monde, moins d’horaires et plus de rencontres en extérieur. Une nouvelle façon de “Vivre les choses quand elles viennent car le présent c’est un cadeau.“, comme le dit si joliment Nicolas Coussi, le responsable des animations.


2. Pour retrouver vos attractions préférées à Nigloland

Moins 25% voire moins 35 % de visiteurs par rapport à 2019, c’est ce que doivent affronter les propriétaires du parc Nigloland, la famille Gélis. Ils ont dû chercher de nouvelles façons d’organiser le travail. Mais la famille qui dirige le parc depuis plusieurs générations a su instaurer un climat presque familial parmi l’ensemble du personnel permanent et saisonnier. Une ambiance de travail qui se ressent sur les visiteurs du parc.

Grizzli, une attraction tournicotante !

Grizzli, une attraction tournicotante !

© David Fleury / FTV

Une groupe de fillettes intérrogées s’exclame d’ailleurs : “C’est super, c’est convivial, on aime les z’hérissons!” Car Niglo veut dire hérisson dans la langue des gens du voyage dont sont issus les Gélis. Le parc met ainsi à l’honneur les 250 ans d’histoire foraine familiale dans un espace musée. De quoi occuper les moins courageux, pendant que les autres s’offrent des sensations plus ou moins fortes sur les attractions toujours plus nombreuses d’années en années.


3. Pour redécouvrir une attraction emblématique incendiée en 2018

Si vous faites partie des inconsolables de l’incendie des “Pirates de Batavia”, réjouissez-vous !

L'attraction incendiée renaît de ses cendres.

L’attraction incendiée renaît de ses cendres.

© Bertrand Guillaume /FTV

A peine l’incendie éteint, la famille Mack, propriétaire d’Europa Park prend la décision de reconstruire l’attraction. Une occasion unique pour eux de donner un coup de jeune à un divertissement emblématique, datant des débuts du parc. Les équipes de conception, de design se mettent à l’ouvrage et même le confinement n’aura pas eu raison du chantier, qui continue. Tous les personnels qui participent à la résurrection de l’attraction sentent la pression du public sur eux.

Tout le monde souhaitait qu’on retrouve l’ancienne version mais on s’est dit que c’était l’occasion de créer quelque chose d’exceptionnel“reconnaît Morgan Fix, un des designers ému d’avoir participé à l’aventure.”On sait que le public attend beaucoup de nous” affirme la responsable de projet Ulla Moll. Avec une réouverture des nouveaux Pirates de Batavia en grande pompe en juillet 2020, c’est une séquence émotion garantie pour tous ceux qui ont contribué à la faire revivre ainsi que tous ceux l’ont connu avant sa destruction. Découvrez tous les petits détails qui font la grande histoire de cette nouvelle attraction. 



Source France 3

Autres articles à lire

en Auvergne, des patrouilles de gendarmerie qui rassurent les propriétaires

bip

Les centres équestres normands en pleine remise en question après le confinement

bip

des associations pro-ours organisent une “télémanifestation” inédite

bip

Tapinoma magnum : une invasion de fourmis menace la biodiversité dans les jardins, potagers et maisons de Corse

bip

la rivière Tille est complétement à sec et les poissons morts pourrissent sur place

bip

Comment les humains ont façonné le cerveau des chiens et pourquoi ils nous le rendent bien

bip