lerottweiler.net
Animaux info

huit tortues marines retrouvent l’océan

Rate this post


Après plusieurs mois passés au centre d’études et de soins de l’Aquarium de La Rochelle, huit tortues marines ont été remises à l’eau depuis une plage de l’île de Ré (Charente-Maritime).

Premiers coups de nageoire dans le Grand Bleu pour huit tortues marines qui ont retrouvé ce mardi matin l’océan atlantique devant quelques dizaines de personnes rassemblées sur la plage de la Conche à Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime).

Premiers coups de nageoire pour les tortues marines remises à l’océan sur l’île de Ré

Ces huit tortues ont été retrouvées ces derniers mois sur les plages des côtes françaises, de la Manche à l’Atlantique, puis soignées au centre d’études et de soins (CESTM) de l’Aquarium de La Rochelle qui depuis 1988, a recueilli et requinqué quelque 250 tortues. “Notre objectif c’est vraiment de leur donner une chance” explique Mathieu Coutant, le directeur de l’aquarium. 

Les tortues de mer ont passé plusieurs mois entre les mains des équipes du centre de soins de l'aquarium de La Rochelle.

Les tortues de mer ont passé plusieurs mois entre les mains des équipes du centre de soins de l’aquarium de La Rochelle.

© Sébastien Poirier, France Télévisions

Mal en point

Mal en point à leur arrivée, la plupart d’entre elles – des Caouanne mais aussi des tortues de Kemp et quelques tortues vertes- souffrent d’hypothermie et de malnutrition voire de blessures consécutives à une collision avec un bateau ou une capture accidentelle.

Une tortue juvénile, quelques instants avant de retrouver l'océan.

Une tortue juvénile, quelques instants avant de retrouver l’océan.

© Sébastien Poirier, France Télévisions

Quelques jours avant leur retour à l’océan, les équipes du CESTM ont préparé à ce grand jour ces animaux menacés dans leur milieu et qui bénéficient depuis 2005 d’une protection nationale (depuis 1981 au niveau international). La température de l’eau de leur bassin a été graduellement réduite pour atteindre celle du milieu naturel. Leur régime alimentaire a lui aussi été modifié : davantage de proies vivantes sont incorporées à leur menu pour favoriser leur instinct de chasse

Premiers coups de nageoire sous le regard des chercheurs du centre de soins pour les tortues marines de La Rochelle.

Premiers coups de nageoire sous le regard des chercheurs du centre de soins pour les tortues marines de La Rochelle.

© Marc Millet, France Télévisions

Suivies par satellite

Une fois rétablies, les convalescentes sont dotées d’une puce GPS et d’une balise informatique ; ces équipements vont permettre un suivi par satellite en temps quasi-réel, très utile pour les scientifiques du programme de recherche du CESTM. Les positions enregistrées combinées aux données de différents paramètres océanographiques sont précieuses pour en savoir plus sur les facteurs (température, courants de surface, etc) qui influencent leur parcours au large.

Sur les quelque 200 tortues remises à l’eau depuis le début du programme, une vingtaine bénéficie (ou a bénéficié) d’un suivi par satellite depuis 2008.

 

Des échouages en forte hausse

Alors que 2018 recensait 7 signalements de tortues Luth échouées sur la façade Manche-Atlantique, le bilan s’élève à 65

pour 2019. Le dernier record datait de 1995 avec 62 échouages signalés. 

Ce phénomène peut être expliqué en partie par les épisodes météorologiques exceptionnels qui ont marqué la fin de l’année 2019, notamment l’ouragan de catégorie 5 Lorenzo, survenu début octobre 2019 ou la tempête Amélie qui a frappé les côtes françaises lors du week-end de la Toussaint 2019.

Le premier semestre de l’année 2020 recense déjà de nombreux échouages de tortues Luth, de tortues de Kemp et de tortues caouannes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source France 3

Autres articles à lire

quand la naissance d’un panda roux connait une portée nationale pour une histoire de prénom

bip

après les chevaux, un acte de cruauté sur un veau inquiète les éleveurs de Saône-et-Loire

bip

Les chiens aussi font leur crise d’ado

bip

rencontre avec Ananda Joinet, photographe naturaliste

bip

aller à l’école en calèche, c’est quand même plus sympa

bip

un nouveau cas découvert dans l’Ain

bip