lerottweiler.net
Animaux info

La SPA ouvre le mois de l’adoption pour 3 300 animaux

Rate this post


Un dispositif qui vient conclure le trimestre de l’année le plus compliqué pour l’association. Cet été, 8 558 animaux ont été abandonnés. Mais le confinement a eu quelques effets positifs.

Confinement oblige, la SPA modifie ses dispositifs de communication pour inciter les foyers à adopter. Tous les ans, l’association organise un week-end portes ouvertes dans ses 62 centres en septembre. Les familles accueillies peuvent y rencontrer les animaux domestiques et repartir avec l’un d’entre eux. Mais cette année, la société doit revoir ses plans, et propose le “Mois de l’adoption” qui a débuté ce 14 septembre et se terminera début octobre. En Ile-de-France, la SPA dispose de six refuges.

“Il était dangereux d’organiser des journées porte ouverte, de réunir les gens. On allait faire une campagne d’affichage coûteuse, mobiliser des gens, pour que les préfets nous disent la veille du week-end que finalement c’est impossible”, explique Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA. L’association prend alors le virage du numérique pour le “Mois de l’adoption”.

Le site et les réseaux sociaux de la structure sont en effet réquisitionnés. Le but, communiquer un maximum pour inviter les familles à adopter un animal de compagnie. “On veut sensibiliser les gens sur le fait qu’on les accueille avec gentillesse et reconnaissance”. En plus de la communication digitale, la SPA prévoit de promouvoir le dispositif dans la presse nationale et la presse quotidienne régionale. “On fera aussi un petit peu d’affichage dans les villes dans lesquelles on a des refuges”, ajoute Jacques-Charles Fombonne.

62 refuges proposent des animaux à adopter en France.

62 refuges proposent des animaux à adopter en France.

© SPA

Au total, 8 000 animaux sont présents dans l’ensemble des centres de la SPA. Mais pas tous ne sont proposés à l’adoption car malades, placés en quarantaine ou sous réquisition judiciaire ou encore à l’observation pour des problèmes comportementaux.

Un bilan mitigé cet été

Le dispositif se positionne à la conclusion du trimestre le plus compliqué de l’année pour l’association. Malheureusement, été rime souvent avec abandons d’animaux. Mais en 2020, les chiffres des abandons de chiens ont chuté de 14%. “C’est considérable et très positif, se félicite le président de la SPA. Cela s’explique par notre langage et notre communication si je suis optimiste, par les moindres déplacements des gens en vacances si je suis pessimiste”.

Les gens sont moins en partis en Grèce, en Sicile. Les gens sont restés en France. Ça a joué. Le chiffre ne s’explique pas que par notre action.

Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA.

Mais Jacques-Charles Fombonne y voit aussi un effet positif du confinement : “Les gens se sont retrouvés avec leur animal et s’en sont occupés. Ce sont des choses qu’ils ne font pas pendant la semaine habituellement. Ils ont joué avec lui, l’ont brossé. Ca a fortifié une relation qui existait déjà”.

Au total, 8 558 animaux ont trouvé refuge auprès de la SPA. Si les chiffres des abandons de chiens ont baissé, le nombre de chats recueillis par l’association a augmenté de 11% en juillet et août. Ainsi, 40% des compagnons apportés dans les centres cet été étaient des chatons de moins de deux mois. Chaque jour, ce sont cinq chats qui ont été récupérés par la SPA de Genneviliers en région parisienne. “Durant l’hiver et le printemps, on n’a pas procédé aux opérations préventives de stérilisation des chats à cause du confinement. On s’attendait à une catastrophe en terme de naissances de portées de chatons, on l’a eue”, décrit Jacques-Charles Fombonne.

Mais le président de la SPA veut voir le verre à moitié plein : “Je suis plutôt content. Je préfère avoir moins d’abandons de chiens et recueillir plus de chats que l’inverse”.

Sur l’ensemble des mois de juillet et août, le collectif a permis à 3 500 animaux de trouver des maîtres. Grâce au “Mois de l’adoption”, l’association espère trouver 3 300 foyers de plus à ses petits protégés.





Source France 3

Autres articles à lire

adoptez une poule dans votre jardin et sauvez-la d’une mort certaine

bip

Attaques du loup en Haute-Saône, la préfecture envisage l’autorisation de tirs de défense

bip

Un loup aperçu pour la première fois dans le Loir-et-Cher

bip

Mon chien, mon miroir

bip

On vous dit comment se comporter face à un ours rencontré en randonnée dans les Pyrénées

bip

Nature et déconfinement : y aura-t-il plus de serpents cet été dans nos jardins en Franche-Comté ?

bip